JO 2016 : les footballeuses françaises ratent de peu l’exploit face aux Etats-Unis

Elles auront maintenu l’espoir un peu plus d’une heure. Mais, pour n’avoir pas réussi de miracle face aux Américaines, samedi 6 août à Belo Horizonte, les footballeuses françaises risquent d’être condamnées à un exploit, vendredi 12 août. Battues sans démériter par les Etats-Unis (1-0), les coéquipières de Wendie Renard devront sûrement se contenter de la deuxième place de leur groupe G, et elles pourraient affronter l’Allemagne dès les quarts de finale,mackage trench coat court, dans un peu plus de cinq jours – à condition que les Allemandes terminent premières de leur poule. Dans le stade Mineirao, dont seules les tribunes basses étaient occupées – et non remplies –, les Françaises se sont pourtant procuré plus d’occasions que leurs adversaires (5 tirs cadrés à 3). En vain. Pour bien comprendre la difficulté de la tâche qui attendait les Bleues au coup d’envoi, il fallait sortir la boîte à chiffres. Depuis les Jeux d’Atlanta, en 1996, date à laquelle le football féminin s’invita pour la première fois à la fête olympique, les Américaines ont remporté 4 des 5 titres décernés. Et en 2000 à Sydney, elles n’échouèrent qu’en finale face à la Norvège. La sélection de la gardienne Hope Solo restait sur 12 victoires lors des JO, le dernier revers remontant à 2008, à Pékin, contre la… Norvège, lors d’un match sans enjeu. Face à cet ogre,mackage mi cuisse, la France, comme les autres, s’est souvent contentée des miettes. En 21 confrontations, les Bleues ne l’avaient emporté que 3 fois, pour 16 défaites et 2 nuls. Aux Jeux de Londres, les joueuses de l’ex-sélectionneur Bruno Bini s’étaient inclinées assez largement (4-2) face aux « Yanks »,mackage cuir center vancouver, lors de leur opposition en match de groupe. Voilà un revers de plus. A Belo Horizonte, dès la première mi-temps, les joueuses de Philippe Bergeroo ont pourtant tout de suite montré les meilleures intentions. Au terme d’un premier quart d’heure plutôt calme, les Bleues se procuraient l’occasion la plus franche du premier acte. A la réception d’un coup franc de Louisa Cadamuro (ex-Necib, elle s’est mariée en juin), la capitaine Wendie Renard, impériale en défense centrale,mackage racoon fur, plaçait un puissant coup de tête qui venait heurter la barre transversale de Hope Solo, battue (15e). Très active dans les phases offensives, Louisa Cadamuro tentait une frappe aux 25 mètres trop écrasée (21e). Quant à l’attaquante des Bleues, Marie-Laure Delie, elle était dans les bons coups, souvent très juste dans ses appels en profondeur (23e, 25e, 41e), moins dans leur conclusion. Les coéquipières de la capitaine américaine Carli LLoyd, elles, ne se faisaient dangereuses que sur coups francs,mackage fleche main, par l’intermédiaire de Tobin Heath (29e, 34e). Réalisme américain Les Bleues ne montraient pas tout à fait le même allant en deuxième mi-temps, et les Américaines se montraient dangereuses par Morgan Brian, qui inquiétait la gardienne Sarah Bouhaddi (55e). Juste après l’heure de jeu, Tobin Heath,mackage duvet pour enfants, la meilleure Américaine sur la pelouse, frappait sur le poteau. La capitaine Carli Lloyd pouvait reprendre la balle et la pousser au fond des filets (62e), symbole du réalisme américain. D’abord sonnées, les Françaises se reprenaient et l’entrée d’Elodie Thomis à la place de Louisa Cadamuro (69e) apportait un peu de percussion. Marie-Laure Delie se créait une belle occasion sur une tête bien repoussée par Hope Solo (77e), qui essuyait plusieurs suées froides,mackage parka wiki, notamment sur ce centre d’Elodie Thomis détourné par une défenseuse américaine (79e). Malgré plusieurs autres occasions en fin de rencontre, les Bleues ne parvenaient pas à égaliser. Avec cette défaite, les tricolores, qui avaient largement battu la Colombie lors de leur premier match (4-0), conservent leur destin entre leurs pieds, avant de rencontrer la Nouvelle-Zélande, mardi 9 août à Salvador de Bahia, pour leur dernière rencontre du groupe G. Mais le quart de finale, probablement face à l’Allemagne, s’annonce délicat. Au Mondial 2015, c’est contre l’équipe allemande que les joueuses de Bergeroo s’étaient inclinées, en quarts. Yann Bouchez Journaliste au Monde Suivre Aller sur la page de ce journaliste

Pour Hollande, trois mandats parlementaires : « c’est suffisant »

Il le répète depuis de longues semaines. Pour François Hollande, les institutions françaises sont « adaptées aux circonstances ». Ce sont elles qui lui ont permis de prendre les décisions dont il sait qu’elles constituent des moments forts,mackage duvet pour enfants, parmi les moins discutées de son quinquennat, comme l’entrée en guerre au Mali ou la réponse immédiate après les attaques terroristes. Mais dans un climat où la réforme des institutions et des procédés de la démocratie est une proposition récurrente des candidats à l’élection présidentielle,mackage bomber army, le chef de l’Etat se devait de s’exprimer sur le sujet. Invité à conclure un colloque intitulé « Refaire la démocratie », organisé par Claude Bartolone, et en présence de parlementaires,mackage mi cuisse, le chef de l’Etat a donc détaillé, jeudi 6 octobre, son diagnostic concernant l’amélioration du fonctionnement des institutions. Du haut de son expérience de « quatre ans et demi » à la tête du pays – une manière de ne pas s’exprimer en tant que candidat, ce qu’il n’est pas encore –, le président de la République s’est targué de livrer ses propositions à ses « successeurs » à ce poste. Lire aussi :   Les institutions, dernier rempart avant la fin Le non-cumul des mandats Le président de la République a longuement évoqué la question du cumul des mandats, estimant que sa limitation devait permettre le renouvellement des élus et l’ascension des catégories de populations sous-représentées. Revenant sur une proposition déjà avancée lors de son discours à la salle Wagram en septembre, ils s’est ainsi dit pour la limitation du cumul des mandats dans le temps en précisant sa recommandation en la matière. « Trois mandats pour les parlementaires et les exécutifs locaux, c’est suffisant », a estimé le chef de l’Etat. Lire aussi :   Le défi du candidat Hollande La fabrique de la loi C’est l’une de ses lubies. Le président de la République propose de « revoir entièrement la procédure législative ». Pour lui, « un temps plus long doit être consacré à la préparation [des lois] et un temps plus court à [leur] adoption ». En amont, cela passe par une élaboration de la loi qui intègre mieux les citoyens,mackage, qui implique : que toute grande réforme doit prendre la forme d’une consultation ouverte, telle qu’expérimentée avec la loi sur le numérique ;mieux reconnaître le droit de pétition ;de rendre l’initiative législative citoyenne possible ;de déverrouiller le référendum d’initiative populaire, estimant que les seuils actuels devaient être abaissés. Aujourd’hui, pour qu’une proposition soit acceptée elle doit être soutenue par un cinquième des membres du Parlement et un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales. En aval, le chef de l’Etat estime qu’il faut accélérer l’adoption et la mise en œuvre des lois. Il formule à cet effet plusieurs propositions : une seule lecture dans chaque assemblée pour les textes dont l’urgence est décidée ;que les amendements puissent être adoptés en commission ;la possibilité d’avoir recours à une « procédure expresse » fixant soixante-dix jours au Parlement pour examiner un projet de loi ;que la loi entre en vigueur dans un délai limité après son adoption. François Hollande a par ailleurs répété que le rééquillibrage des institutions devait passer par une renforcement des pouvoirs du Parlement,mackage veste fourrure homme luxe, notamment en matière de contrôle des décisions du chef de l’Etat. Le référendum Pas question toutefois pour le chef de l’Etat de suivre un certain nombre des candidats à l’élection présidentielle qui promettent des référendums à tout-va. Evoquant les exemples récents, avec le référendum sur le « Brexit » au Royaume-Uni, celui sur l’accueil des réfugiés en Hongrie ou celui qui a vu le rejet de l’accord de paix avec les FARC en Colombie,mackage manteau femme de luxe, le chef de l’Etat a estimé que l’utilisation récente du référendum n’était « guère encourageante ». Aux consultations qui ne proposent qu’une seule question, lui préfère un corrolaire « plus apaisé s’il était soumis au peuple plusieurs questions dans des domaines différents ». Lire aussi :   Qui sont les candidats à la primaire de la gauche ? Parmi les autres propositions en vogue chez les candidats à l’élection présidentielle et ses possibles futurs adversaires, François Hollande en a balayé deux autres. Pas question de retour du septennat,mackage compagnie canadienne doudoune, ni de lancement d’une nouvelle Constitution pour une VIe République, proposition toujours défendue à sa gauche chez certains des candidats à la primaire qu’il devra affronter s’il en venait à briguer un second mandat.

Martin Schulz ravive l’espoir des sociaux-démocrates allemands

« Je veux être le prochain chancelier de la République fédérale d’Allemagne. » Il y a encore deux mois, le dirigeant du Parti social-démocrate (SPD) qui aurait prononcé une telle phrase aurait été pris pour un illuminé. Dimanche 19 mars, c’est par ces mots que Martin Schulz a conclu le long discours – près d’une heure et quart – qui a clôturé le congrès du parti, organisé dans un vaste hangar de Berlin. Et, à en croire la standing ovation que lui ont réservée ses supporteurs, ragaillardis par les derniers sondages, ce qui paraissait hier un objectif inatteignable semble aujourd’hui à portée de main. A six mois des élections législatives du 24 septembre, M. Schulz n’a certes pas encore détrôné Angela Merkel. Mais, pour la première fois depuis que celle-ci a succédé à Gerhard Schröder, en 2005, la perspective de voir le candidat du SPD ravir le poste de chancelier à la présidente de l’Union chrétienne démocrate (CDU) apparaît comme une hypothèse sérieuse. Six mois avant les législatives de 2009, la CDU devançait le SPD de 8 points. Six mois avant celles de 2013, l’écart était de 13 points. Aujourd’hui, les deux partis sont au coude-à-coude : dans le dernier sondage de l’institut Emnid, publiée samedi 18 mars, la CDU est créditée de 33 % des intentions de vote, seulement un point de plus que le SPD. En janvier, l’avantage était de près de 15 points en faveur des conservateurs… Politiquement sans enjeu, symboliquement important Pour le SPD, le congrès de dimanche était politiquement sans enjeu mais symboliquement important. Sans enjeu car chacun en connaissait l’issue par avance : l’élection de M. Schulz à la tête du parti et son intronisation officielle comme candidat à la chancellerie. De ce point de vue, le congrès aura été une pure formalité, puisque l’ex-président du Parlement européen a été élu président du SPD avec… 100 % des voix. Jusque-là, le chef du SPD le mieux élu était Kurt Schumacher,doudoune mackage pas cher, qui avait obtenu,mackage cuir center vancouver, en 1948, 99,71 % des suffrages. 100 %— MartinSchulz (@Martin Schulz) Attendu, le sacre de M. Schulz n’en reste pas moins un événement fort d’un point de vue symbolique. Mi-janvier, le désormais ex-président du parti, Sigmar Gabriel, alors ministre de l’économie, avait annoncé, à la surprise générale, qu’il renonçait à briguer le poste de chancelier au profit de M. Schulz. Lire aussi :   Martin Schulz, l’espoir de gauche La nouvelle avait été accueillie par les sociaux-démocrates avec un mélange de soulagement et de curiosité. D’un côté, la plupart avaient estimé qu’il s’agissait là d’une sage décision : peu populaire, M. Gabriel semblait incapable de pouvoir conduire le SPD à la victoire. Mais son retrait en faveur de M. Schulz était aussi considéré par beaucoup comme un pari : peu connu du grand public, jamais élu au Bundestag et jamais ministre, ce dernier, après plus de vingt années passées au Parlement européen dont cinq à la tête de l’institution, était-il vraiment un choix judicieux ? Accueil triomphal Deux mois plus tard, l’accueil triomphal réservé à M. Schulz lors du congrès de Berlin, qui fait écho au succès rencontré par les quelques réunions publiques qu’il a tenues dans différentes villes d’Allemagne au cours des dernières semaines, est venu conforter le choix de M. Gabriel. Visiblement très ému de laisser la main après huit années passées à la tête d’un parti qu’il aura lui-même été incapable de porter à la victoire,mackage bomber asiatique, M. Gabriel a juré qu’il n’y avait chez lui aucune « mélancolie », et, à la tribune, il n’a pas lésiné sur les superlatifs pour adouber son successeur. « Tu personnifies,mackage cuir moulant, par ta vie même, ce qu’est la social-démocratie. Tu n’es pas seulement très intelligent, tu as un cœur gros comme ça et c’est pour cette raison que tu seras un excellent chef du SPD », s’est enflammé le vice-chancelier de Mme Merkel. Avant de se laisser griser à l’idée de voir « Emmanuel Macron président et Martin Schulz chancelier ». Au risque de mettre en cause le lien historique entre le SPD allemand et le PS français,mackage doudoune ss9, le jour même du grand meeting de Benoît Hamon à Bercy… Lire aussi :   Martin Schulz, l’espoir de gauche « Pas d’“Europe-bashing” » Dans son discours, jalonné de références à ses origines modestes, M. Schulz, lui, n’a rien dit de nouveau par rapport à ce qu’il répète depuis quelques semaines. Au cœur de son message, les mots « justice », « respect » et « dignité ». L’idée,mackage femmes légères, également, qui n’a rien de surprenant de la part d’un social-démocrate, que l’Allemagne doit en faire beaucoup plus en matière d’« investissements ». Du point de vue de la politique économique, c’est là ce qui le distingue le plus des conservateurs qui, a-t-il ironisé, « nous assènent toujours la vieille antienne des baisses d’impôts ». Comme lors de ses précédentes prises de parole, M. Schulz a insisté,mackage manteau hiver canada, dimanche, sur son attachement à l’idéal européen. « Avec moi, il n’y aura pas d’“Europe-bashing” », a-t-il promis, avant de s’en prendre aux « populistes » qui attisent le « nationalisme » et dénoncent à tout bout de champ la « presse mensongère ». Un message autant destiné aux présidents turc et américain, Recep Tayyip Erdogan et Donald Trump, nommément cités dans son discours, qu’au Front national français et au parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) : « L’AfD, ce n’est pas une “alternative pour l’Allemagne”, c’est une honte pour la République fédérale », a-t-il assuré. Quelle que soit l’issue de la campagne pour les élections législatives, ce 19 mars restera dans l’histoire des sociaux-démocrates allemands une date importante. L’intronisation de leur prochain candidat à la chancellerie coïncide avec la prise de fonction de l’un des leurs, Frank-Walter Steinmeier, à la présidence de la République. Elu le 12 février, l’ancien ministre des affaires étrangères – auquel a succédé Sigmar Gabriel à la tête de la diplomatie allemande – succède au pasteur protestant Joachim Gauck. Thomas Wieder (Berlin, correspondant) Correspondant en Allemagne (Berlin) Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter

Niantic, l’éditeur de Pokémon Go, tente d’entretenir la flamme de son titre phare

« Pokémon Go va bien, merci pour lui ! » C’est, en somme, le message qu’a voulu délivrer,mackage mackage paris, mercredi 9 novembre, Mike Quigley,mackage marque de vetement canadien, le directeur marketing de Niantic, l’éditeur du jeux vidéo pour mobiles, en déplacement au Web Summit à Lisbonne, qui s’est tenu du 7 au 10 novembre. L’enthousiasme suscité par la sortie du jeu en juillet semble pourtant s’être essoufflé. Les chiffres sont là pour le confirmer. Le nombre d’utilisateurs actifs hebdomadaires est passé de 40 millions à son lancement à moins de 15 millions à la mi-octobre (source : Survey Monkey). Une des raisons avancées pour ce recul – par ailleurs assez commun à l’ensemble des applications – est la grogne des joueurs, dont beaucoup se sont plaints du manque de renouvellement du jeu : absence de nouveaux défis, sentiment de plafonnement dans la progression… Lire aussi :   Nintendo surfe sur le succès de « Pokémon Go » « Avec Pokémon, on n’en est qu’au début de l’histoire et on va continuer à faire évoluer le jeu. Il y a encore beaucoup de choses qu’on a envie de faire et on se tient à l’écoute de la communauté des joueurs », affirme Mike Quigley. De fait, Niantic a multiplié les initiatives pour relancer l’attractivité de son titre phare. A l’occasion d’Halloween, l’entreprise a organisé son premier – et sans aucun doute pas le dernier – « événement » dans le jeu : des bonus supplémentaires, des Pokémon rares provisoirement plus faciles à croiser… Les joueurs ont apprécié : + 13,2 % d’utilisateurs actifs sur la période, + 19,2 % aux Etats-Unis. Récemment, un mécanisme de bonus quotidien a été introduit pour assurer aux joueurs une progression accélérée. Enfin, une centaine de nouveaux Pokémon vont prochainement faire leur entrée dans le jeu,mackage doudounes legeres, soit l’une des principales réclamations de la communauté. Des revenus au rendez-vous Pokémon Go a aussi fait son apparition sur de nouveaux supports. A l’occasion de la dernière keynote d’Apple,mackage femmes légères, a été annoncée l’arrivée de l’application sur l’Apple Watch. Un nouveau produit baptisé « Pokémon Go Plus » a vu le jour, qui signale par une simple vibration la présence à proximité d’une proie, évitant au joueur de scruter en permanence son téléphone… Les revenus, eux,mackage doudoune ss9, sont au rendez-vous : pas moins de 600 millions de dollars (552 millions d’euros) ont été amassés lors des quatre-vingt-dix premiers jours d’exploitation (de juillet à septembre), un record. Les revenus quotidiens de l’application s’élèveraient en novembre à 2 millions de dollars par jour, tandis que l’opération Halloween a permis de les faire bondir jusqu’à 3,mackage vest aviateur,5 millions de dollars (source : App Annie). Profitant de la notoriété de sa licence, Niantic a diversifié la provenance de ses recettes. « On a deux sources de revenus avec Pokémon Go, détaille Mike Quigley. Les achats dans l’application [IAP] et, maintenant, le sponsoring. » Un partenariat qui permet aux entreprises sélectionnées,mackage manteau avec vrai fourrure, comme McDonald’s ou SoftBank au Japon, de voir leurs points de vente, ou leurs agences, devenir un lieu de passage privilégié des chasseurs de Pokémon. La chronique Pertes & Profits :   Pikachu au secours des télécoms Par ailleurs, Niantic entend capitaliser sur le succès de Pokémon Go. La société – qui compte dans ses actionnaires les propriétaires de la licence Pokémon – envisage de décliner son jeu avec d’autres têtes d’affiche. Comme le rappelle Mike Quigley : « Niantic a toujours aspiré à devenir une plate-forme confiant sa technologie à d’autres créateurs. Il n’y a pas d’annonce à ce jour, mais vous le saurez quand ce sera décidé. » Vincent Fagot Journaliste Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter

Football : l’équipe de France à la recherche d’un record face à la Cô,mackage manteau à capuche synonyme;te d’Ivoire pour clore l’année en beauté

Ils n’auraient perdu qu’une seule fois. Si l’équipe de France s’impose contre la Côte d’Ivoire ce mardi soir à Bollaert, elle bouclera une année record marquée par quatorze victoires,mackage adali, deux nuls et une défaite. Une seule petite défaite, déjà loin dans les esprits, subie un doux soir de juillet face à l’excellent Portugal du probable futur Ballon d’Or, Cristiano Ronaldo. Le bilan sera bon, même en cas de défaite contre la Côte d’Ivoire ce soir. Mais le symbole serait beau pour cette génération qui a fait renouer l’équipe de France avec son public, et qui continue de nourrir des espoirs de titre international. S’ils gagnent, les hommes de Didier Deschamps feraient mieux que les treize victoires remportées par ceux de Jacques Santini en 2003. Une année où Thierry Henry terminait deuxième au classement du Ballon d’Or. Une année de sursaut entre deux fiascos à la Coupe du Monde 2002 en Corée du Sud et au Japon, et à l’Euro 2004 en Grèce. Lire aussi :   Equipe de France : entre continuité et rajeunissement Finaliser l’équipe type Depuis quatre ans qu’il est à la tête des Bleus, Didier Deschamps façonne son équipe par étapes. Intégrés à la Coupe du Monde 2014, Varane, Pogba et Griezmann ont expérimenté le haut niveau en subissant, eux aussi, la domination allemande avec une défaite frustrante en quart de finale. Ils forment aujourd’hui la colonne vertébrale de l’équipe en compagnie de Laurent Koscielny et Hugo Lloris. Cette année, après l’unique défaite en finale de l’Euro donc, les joueurs poursuivent leur apprentissage et sont même repartis sur des très bonnes bases puisqu’ils dominent leur groupe de qualifications pour la Coupe du Monde 2018 avec trois points d’avance sur leurs principaux concurrents : la Suède et les Pays-Bas. Le match amical face à la Côte d’Ivoire va permettre à Didier Deschamps de poursuivre sa construction. Autour de son axe central, le sélectionneur de l’équipe de France cherche les meilleures associations. Kévin Gameiro,mackage manteau canadien femme, réintégré chez les tricolores grâce à ses bonnes performances et son entente avec Antoine Griezmann à l’Atletico Madrid, devrait notamment débuter à la pointe de l’attaque ce soir. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain s’est positionné comme la principale doublure d’Olivier Giroud et pourrait se montrer de plus en plus menaçant si l’efficacité de son duo avec « Grizou » perdure. Lire aussi :   Equipe de France : le retour en grâce de Kevin Gameiro Au milieu de terrain, le duo Matuidi-Pogba s’est imposé depuis le passage en 4-2-3-1 au dépend du 4-3-3 à la mi-temps du huitième de finale de l’Euro contre l’Eire. N’Golo Kanté pourtant excellent depuis son arrivée en Bleu en a fait les frais. « Il fait aussi bien à Chelsea que ce qu’il faisait à Leicester, concédait hier Didier Deschamps. Il a toujours été bon mais j’ai des choix à faire ». Justement, ce soir, « DD » devrait réimposer un 4-3-3 dans lequel Kanté occuperait le poste de sentinelle, à la pointe basse du triangle du milieu de terrain. Dans cette configuration, le champion d’Angleterre en titre serait épaulé par Paul Pogba, à sa droite,mackage femme silhouette face, et Adrien Rabiot, à sa gauche. Intégrer la génération Rabiot Le milieu de terrain du PSG connaîtrait ainsi sa première sélection pour sa première convocation avec l’équipe de France. À 21 ans, le talent de Rabiot illustre le talent de sa génération. Thomas Lemar,mackage cape laine noire, 21 ans également, a été appelé pour remplacer Kingsley Coman, 20 ans, suite à la blessure du joueur du Bayern Munich. L’ailier de l’AS Monaco pourrait lui aussi enregistrer sa première cape ce soir s’il remplace Ousmane Dembélé, 19 ans, pressenti comme titulaire sur l’aile droite de l’attaque française pour sa troisième sélection. Reste Anthony Martial, non retenu par Deschamps mais jeune joueur le plus utilisé depuis sa nomination. L’attaquant de Manchester United fêtera ses 21 ans le 5 décembre prochain. Le sélectionneur de l’équipe de France sera également attentif à la performance de ses latéraux ce soir. Les deux postes constituent le plus gros chantier des Bleus. À 35 et 33 ans, Patrice Evra et Bacary Sagna ne semblent pas représenter l’avenir du poste mais les performances de leurs successeurs tardent à satisfaire. À gauche, Kurzawa tient la corde mais le Parisien s’est blessé avant la rencontre face à la Suède. Comme Rabiot, c’est donc Lucas Digne qui pourrait débloquer son compteur en débutant sur le côté gauche de la défense tricolore. Le couloir droit devrait de nouveau être occupé par Djibril Sidibé. Mais le défenseur monégasque pourrait laisser sa place en cours de match à son ancien compère à Lille et autre bizuth, Sébastien Corchia. Beaucoup de nouveaux pour un match rare. Ce n’est que la deuxième fois que la France et la Côte d’Ivoire s’affrontent. La première a eu lieu le 17 août 2005. Zidane,mackage vest aviateur, Makélélé et Thuram venaient de sortir de leur retraite. Le numéro 10 français avait même participé à la flatteuse victoire des siens (3-0) en inscrivant un joli but sur corner,mackage manteau hiver canada, d’une reprise de volée du plat pied gauche. Les Bleus ont toutes les chances d’établir ce nouveau record de quatorze victoires sur une année civile. Et tant pis s’il ne nous aidera pas à oublier l’unique défaite. Boris Teillet Journaliste au Monde

duvetica outlet,,,
duvetica jp,,,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité,
duvetica piumini,,,
duvetica ITALY,,

L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité

Après la Fondation ­Cartier et la Maison-Rouge, à Paris, qui l’ont précédée dans cette voie, la Fondation Louis-Vuitton prend acte à son tour de ce qui est devenu une évidence : il y a des artistes sur le continent africain et, parmi eux,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité,duvetica piumini, de très grands, comme partout ailleurs.

On pourrait épiloguer sur la lenteur de la reconnaissance, en rappelant que l’expo­sition « Magiciens de la Terre » a eu lieu en 1989 et que, depuis,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité,navy blue duvet cover twin, le Centre Pompidou s’est contenté de l’unique « Africa Remix ». C’était en 2005, et rien n’annonce un regain d’intérêt de la part des insti­tutions publiques, alors qu’« Afriques Capitales » se tient actuel­lement à Paris et à Lille, et que les initiatives privées se multiplient.

Dont celle-ci,amazing duvet covers,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité, la plus vaste,king and queen duvet set, aux dimensions d’une fondation qui aspire à devenir le lieu parisien majeur. Deux expositions l’occupent, complétées par la collection de la fondation elle-même.

Sous le titre « Les Initiés » – titre discutable en raison de ses résonances exotiques et pseudo-magiques – sont réunis les travaux de quinze créateurs empruntés à la collection que Jean Pigozzi et André Magnin ont constituée à partir de 1989, le premier finançant,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité,boy duvet tumblr,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité, le second prospectant, les deux choisissant ensemble.

Des formations très variées

La deuxième, « Etre là », se veut un instantané de la création en Afrique du Sud, en dix-neuf artistes. Plus les seize de la collection Vuitton, dont plusieurs sont présents dans les autres sélections : Zanele Muholi,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité, Chéri Samba, Barthélémy Toguo,white and black duvet cover,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité, Romuald Hazoumé ou David ­ Goldblatt. A peu près tous sont représentés par des œuvres ou des séries importantes et exemplaires. Comme introduction à l’art africain contemporain, c’est parfait.

Si ce n’est que l’art africain contemporain n’existe pas : c’est par facilité dans l’hypothèse la plus favorable, par habitude venue de la colonisation dans la plus désagréable,contemporary duvet covers,L’art africain s’expose, dans sa singularité et son universalité, que l’Occident tout-puissant s’obstine à maintenir cette pseudo-catégorie.

Le…

duvetica canada,,,
duvetica canada,,,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps »,
duvetica outlet,,,
duvetica UK,,

Simon Morris : «,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps »,white duvets covers; Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps »

Le designer et inventeur suédois, à l’origine de la marque Flyte, a inventé en 2016 une ampoule à induction qui brille avec une led basse consommation. Il revient actuellement avec Story, une horloge dans laquelle le temps est représenté par une sphère en lévitation au-dessus d’un simple socle en bois… Un objet poétique qui nous replace dans un cadre temporel commun. Vous avez créé une horloge au design simple, épuré et intemporel… Comment fonctionne-t-elle ? Story utilise une technologie de lévitation par champs magnétiques et un système de rotation complexe qui guide la sphère, en suspension, autour de la base en bois. Elle peut être programmée manuellement ou grâce à l’application mobile associée. Une matrice LED permet d’indiquer l’heure à travers le bois. On peut l’utiliser comme une horloge ou décider de la régler sur un rythme d’une révolution par minute ou par heure,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », c’est à son propriétaire de choisir ! On peut aussi la régler de manière à y faire figurer des données météorologiques en temps réel,argos duvet,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », pour illuminer les phases de la lune, la température,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », le lever ou le coucher de soleil. Comment l’idée vous est-elle venue ? J’étais curieux de comprendre notre perception du temps. Nous en avons tous une perception unique, pourquoi n’en serait-il pas de même de nos horloges ? Story propose donc de visualiser le temps selon différentes modalités (horloge normale, compte à rebours,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », etc.). Elle est née d’une passion que j’ai pour les objets en lévitation,contemporary duvet,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », et d’une envie de défier la gravité. C’est un objet aussi fonctionnel que poétique,duvet cover sets online, qui rappelle à quel point le temps est une expérience physique, et pas seulement un chiffre perçu sur un écran. Je suis d’ailleurs moins intrigué par la manière dont on mesure le temps que par notre vécu du temps. Pourquoi certaines heures filent comme des minutes ? Et pourquoi certaines minutes semblent durer une éternité ? Il n’y a pas une bonne manière de mesurer notre expérience du temps ! N’est-ce pas une manière de suspendre le temps ou de donner à chaque moment une saveur d’éternité ? Bien sûr ! Story est profondément liée aux propriétés de la matière et de l’énergie, et à leurs liens avec la gravité et l’apesanteur. Cette sphère en lévitation, guidée par les champs magnétiques,materiale imbottitura duvet, est affranchie de toute friction (exceptée la résistance de l’air), ce qui lui permet de tourner. Story partage de nombreuses similarités avec notre planète – dont la rotation autour de son axe, toutes les 24 heures, est à l’origine de notre mesure du temps. C’est un système fiable au cycle immuable. Mais même les horloges atomiques les plus avancées ne sont jamais tout à fait exactes… Le temps est sans doute plus complexe qu’on ne le croit et Story propose de nous positionner dans une perspective plus large, une façon de vivre le temps… Faites l’expérience d’ailleurs : regardez la sphère en lévitation faire un tour complet en une minute. Puis refaites l’expérience une seconde fois. Vous constaterez que votre perception du temps écoulé peut différer entre les deux… S’efforcer à ressentir le moment présent est d’ailleurs une façon d’échapper à la notion de temps,king duvet cover sale, une manière de ressentir l’éternité. Les étoiles ne sont-elles pas la meilleure illustration d’un éternel moment de suspension sur lequel notre cadre temporel ne s’applique pas… ? C’est sans doute cela, l’éternité ! C’est un objet quasi philosophique… Oui,lightec 800 duvet,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », nous faisons partie de l’Histoire : l’histoire de la Terre qui tourne autour du Soleil, même si nous vivons ces cycles de 365 jours de manière différente. Nous regardons le ciel étoilé pour y trouver des réponses depuis la nuit des temps. De cette horloge des civilisations passées et de l’observation des étoiles nous avons tiré des histoires, à commencer par le système zodiacal. Nous utilisons encore certains de ces repères,Simon Morris – « Ressentir le moment présent pour échapper à la notion de temps », pour la coordination céleste et les cartes de navigation par exemple. Il faut le considérer comme un hommage à la science et à l’art du temps : Story est une œuvre d’art fonctionnelle qui combine un design vintage à une nouvelle technologie. Elle est conçue pour être admirée et appréciée comme on appréciait à l’époque les horloges anciennes. Regarder le temps autrement nous permettrait-il d’inventer d’autres récits ? Lire aussi :   Jérôme Lèbre : « L’accélération du monde nous rend immobiles » Je crois que oui. Cet objet nous invite à nous souvenir de l’expérience physique du temps, en tant qu’expérience collective. Le temps qui peut être partagé avec d’autres peut participer à l’écriture de nouvelles histoires. Anne-Sophie Novel

duvetica UK,,,
duvetica inverno 2016 ,,,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum,
duvetica jp,,,
doudoune duvetica ,,

La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au ré,cool duvet covers;férendum

La crise diplomatique aiguë entre Berlin et Ankara va-t-elle pouvoir s’apaiser ? Mardi 21 mars,double duvet covers, le parti au pouvoir en Turquie a lui-même annulé les meetings pro-Erdogan programmés en Allemagne d’ici au référendum du 16 avril, un geste d’apaisement après plusieurs semaines de discorde entre les deux pays. « Toutes les manifestations prévues à l’avenir ont été annulées »,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum, a déclaré une porte-parole de la « cellule de coordination » à l’étranger de l’AKP,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum,king duvets sets, la formation du président Recep Tayyip Erdogan. La décision « a été prise à Ankara »,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum, précise cette représentation de l’AKP basée à Cologne, dans une Allemagne qui compte la plus forte diaspora turque au monde, dont 1,4 million d’électeurs. En parallèle,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum,low price duvet covers,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum, l’Union des démocrates turcs européens (UETD), organisation proche de l’AKP à l’initiative des plus grandes réunions électorales pro-Erdogan des dernières semaines en Allemagne,frette duvet,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum, a aussi annoncé qu’elle n’organiserait « aucune nouvelle manifestation » impliquant des ministres turcs d’ici au référendum visant à étendre les pouvoirs de M. Erdogan. Lire aussi :   Comprendre la crise diplomatique entre la Turquie, l’Allemagne et les Pays-Bas Voter « avec un peu plus de calme » « Si les meetings électoraux turcs prennent fin maintenant, ça laisse espérer que les électrices et électeurs turcs en Allemagne vont pouvoir réfléchir avec un peu plus de calme »,solid duvet covers queen,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum, a déclaré Sigmar Gabriel,duvet comprimibile, le ministre des affaires étrangères et vice-chancelier allemand. Ces annonces interviennent après des semaines de bras de fer entre la Turquie et plusieurs pays européens, dont l’Allemagne. Et au lendemain de menaces de la chancelière Merkel d’interdire tout meeting aux responsables turcs après avoir été accusée de « pratiques nazies » par M. Erdogan. Reconnaissance du génocide arménien par les députés allemands l’an dernier, critiques répétées de Berlin contre M. Erdogan,La Turquie annule tous ses meetings pro-Erdogan en Allemagne jusqu’au référendum, Ankara accusant Berlin de protéger des « terroristes » kurdes : les relations germano-turques sont depuis l’été 2016 très tendues. Et la Turquie s’est emparée de l’annulation récente de réunions électorales pro-Erdogan en Allemagne pour repartir à l’assaut.

duvetica UK,,,
duvetica outlet,,,La diplomatie explosive des Saoud,
duvetica mujer,,,
duvetica outlet ,,

La diplomatie explosive des Saoud,La diplomatie explosive des Saoud

Un méchant vent de sable souffle sur l’Arabie saoudite. Il vient de l’Ouest. Le royaume inspire une défiance croissante à ses amis occidentaux. Le mariage,La diplomatie explosive des Saoud,navy blue duvet cover queen,La diplomatie explosive des Saoud, économique et militaire, entre Washington et Riyad reste un des piliers de « l’équilibre » géopolitique au Moyen-Orient. Mais il est chaque jour un peu plus chahuté.

Glissement progressif vers une lente séparation ? Sans doute pas,piumino montura atlantic duvet, ou pas encore. Détérioration sans précédent de l’ambiance entre la maison des Saoud et son protecteur américain ? Assurément. C’est l’une des évolutions stratégiques profondes dans la région.

Mercredi 12 octobre,La diplomatie explosive des Saoud,montura summit duvet, le New York Times a appelé l’administration Obama à cesser d’être complice des atrocités commises au Yémen. Avec l’appui politique et la logistique militaire des Etats-Unis, l’Arabie saoudite bombarde la capitale yéménite, Sanaa. Un tiers des raids,pretty duvet sets,La diplomatie explosive des Saoud, au moins, disent nombre d’observateurs internationaux,microsuede duvet,La diplomatie explosive des Saoud, visent la population civile. Si les frappes menées par l’aviation russe contre la ville d’Alep en Syrie relèvent du « crime de guerre », il en va de même de celles conduites par nos amis saoudiens au Yémen.

Depuis un an et demi, Riyad s’efforce sans succès de réduire l’insurrection de tribus houthistes au Yémen, au prétexte qu’elles sont soutenues par la République islamique d’Iran – l’ennemie des Saoud. Washington a donné son aval à cette mini-guerre régionale. Mais la grogne monte aux Etats-Unis,super king duvet,La diplomatie explosive des Saoud, au Congrès notamment, à mesure que défilent des images aussi insoutenables que celles d’Alep : corps déchiquetés dans les décombres d’immeubles fauchés par les bombes saoudiennes.

Quelque chose s’est cassé

Quelques jours plus tôt, le même Congrès a voté une loi d’exception destinée à permettre aux familles des victimes du 11 septembre 2001 de poursuivre Riyad,La diplomatie explosive des Saoud, au motif que quinze des dix-neuf auteurs des attentats étaient des ressortissants saoudiens.

Il n’y a pas si longtemps,blue duvet cover sets, le Congrès passait pour l’un des piliers de l’alliance…